The Tenth Doctor #1, la review

The Tenth Doctor #1, la review

J-2 avant le retour du Docteur sur le petit écran. Peter Capaldi vient endosser le costume de sa douzième incarnation (bien que la continuité récente nous ait fait revoir ce décompte) dans une huitième saison de la série nouvelle génération. Mais la série de la BBC n’est pas la seule à subir un changement, puisque les droits des comic books ont changé de main cette dernière année. Annoncé l’été dernier, ce changement s’est concrétisé au mois de juillet avec le lancement de deux nouvelles séries, et à l’étonnement de tous elles ne se concentrent pas sur la nouvelle incarnation du Seigneur du Temps, mais sur ses deux précédentes.

Si les comics d’IDW souffraient bien d’un problème, c’était d’être perdus au milieu d’une continuité qui ne dépendaient que des mains de Steven Moffat et de ses collègues. En se plaçant à l’époque de David Tennant, The Tenth Doctor nous permet de découvrir un bout de sa vie inexploité et qui ne sera probablement jamais retouché. Ainsi on ne se soucie plus de savoir si la série est canonique avec le reste de l’univers du Docteur : elle l’est par défaut, et on sent tout de suite qu’elle n’aura pas un impact énorme. Ça ne l’empêche en rien d’être plaisante.

meeting

Temporellement parlant, ce numéro se place entre la fin de la saison 4, qui voyait le Docteur se séparer de Donna Noble, et l’épisode de Pâques : Planète Morte. Aucune indication quant à l’épisode Cyber Noël (The Next Doctor), mais le Docteur se balade avec son fameux son gadget qu’il ne faut pas pointer face à des œufs ou des vaches. Un joli clin d’œil aux fans de la série et qui a le mérite de nous situer facilement dans la lecture.

Les impatients devront attendre un numéro de plus avant de vraiment retrouver le Docteur de David Tennant, et pourtant il est présent sur tout ce numéro. On retrouve en effet un style adopter à plusieurs reprises dans la série, qui consiste à suivre la vie de tous les jours de ceux qui vont voir leur quotidien chamboulé, avant que le Docteur ne vienne à leur secours. Nick Abadzi passe une bonne partie de son numéro à nous présenter Gabriella, une jeune américano-mexicaine partagée entre l’envie de vivre sa vie, et ses devoirs envers sa famille. Une famille qui exige beaucoup d’elle et qui ne comprend pas sa génération. Dans l’idée, on retrouve un peu ce que fait Marvel avec sa nouvelle série Ms. Marvel, à savoir la vie décalée d’une adolescente élevée aux USA, mais enracinée dans la tradition familiale. Et Gabriella s’occupe de la laverie familiale quand un phénomène étrange se produit. Et très vite, les gens du quartier commencent à voir les proches qu’ils ont perdus, des démons ou des monstres.

monster

Un mystère ésotérique que le Docteur s’empressera de venir résoudre, mais pas avant d’avoir laissé la place aux personnages. Si on entrevoit parfois ses Converse, un bout de costume ou des cheveux en bataille, on découvre ici un réel numéro d’introduction, loin du one-shot dont on reparlera demain avec le Onzième Docteur. Le début d’une aventure qui promet de s’accélérer très prochainement.

Elena Casagrande livre un New York lumineux, vivant, loin de la ville bondée et parfois déprimante qu’on peut voir à la télévision. Elle donne à ses personnages de vrais visages, suffisamment détaillés pour jouer sur leurs expressions. Elle fait peut de fausses notes si ce n’est, à une ou deux reprises, sur des effets de perspectives.

Introduction d’un premier arc qui ne démarre véritablement que ce mois-ci, ce numéro 1 nous ramène à une époque du Docteur dont on se sent parfois nostalgiques. Le rythme et les personnages sont maîtrisés, et l’aventure promet d’être drôle et haletante. Un bon départ pour l’éditeur qui avait tout à prouver aux fans.

Demain, on se retrouve sur Comicsblog.fr pour la critique de la seconde série lancée en parallèle, The Eleventh Doctor #1. Allons-y !

A propos de Emmanuel Peudon

Passionné de culture populaire et particulièrement de séries TV et de comic books, je déborde d'amour pour les aventures du Docteur. Je suis Rédacteur en Chef adjoint sur Comicsblog.fr et un jour il se pourrait que je recommence à écrire sur mon blog Geeks-Assemble.com Ah et du coup, j'utilise parfois ma plume sur Whoniverse.fr

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page
shared on wplocker.com