Podcast #38 – Sleep No More

Podcast #38 – Sleep No More

On rentre dans la dernière ligne droite du marathon avec cette semaine l’épisode 9 de la saison : Sleep No More

Retour en petit comité sur l’épisode de Mark Gatiss puisque seuls Charles, Stavro et moi même étions présents. Au programme des News de Charles remarquables (comme chaque semaine me direz-vous) puis notre avis sur la partie technique de l’épisode. En guise de chronique, Stavro nous a concocté une fan fiction Yaoi sur Whoniverse qui vaut le détour. Enfin, on termine par notre avis sur le scénario de Sleep No More.

Bonne écoute, laissez-nous des commentaires et des idées pour la chronique de Stavro et rendez-vous très bientôt pour un nouveau podcast.

A propos de Alexis

Fondateur et rédacteur en chef de Whoniverse.fr, je suis avant tout un fan de cette grande épopée qu'est Doctor Who depuis 1963.

7 commentaires

  1. Alexandre Lorret

    Il ne reste pas 3 épisodes pour Clara… 😉

  2. Pour moi, l’épisode ne fonctionne pas parce qu’il ne fait pas peur.
    Le Found footage est un genre qui fonctionne avec les histoires d’horreur.
    Mais un monstre en « caca d’œil » dans un environnement ou on ne peut pas se projeter, une station spatiale … Ca ne marche pas.
    On ajoute une fin confuse (en réalité, c’est pour vous contaminer, vous qui regardez l’épisode ) et c’est encore un épisode loupé pour Mark Gatiss, dommage.

  3. Du coup j’envoie mon avis pour cet épisode : j’ai trouvé que c’était de la merde, voila.
    Le found footage n’est pas une forme qui m’intéresse à la base donc je partais pas confiant mais surtout l’histoire quoi …
    Pour faire simple (contrairement à cet épisode) j’ai trouvé ça chiant et j’ai pas compris.
    J’ai trouvé ça tellement long que j’ai passé une bonne partie de l’épisode avec ce-dernier sur une moitié de l’écran et mon navigateur sur l’autre moitié pour surfer sur le web deux point zéro. Ce que je ne fais jamais avec Doctor Who mais toutes les semaines avec Agents of SHIELD.

    Bref pire épisode de la saison pour moi. Heureusement que Face The Raven est le meilleur, ça a permis de rattraper.

    Sinon j’avais pas pensé au côté empereur romain pour mon pseudo mais j’aime l’idée, merci.

  4. Épisode moyen qui sent le copier coller d’autres qu’on a pu voir dans les saisons précédentes. En tout cas bravo pour ce podcast à quand un cross over avec d’autres podcasteurs fans du docteur?

  5. Un grand merci pour ce très bon podcast, qui lui ne m’a pas déçu contrairement à l’épisode.

    Pourtant, tout partait bien. Du Mark Gatiss, du found footage, la promesse d’une histoire terrifiante façon Blink et puis finalement…rien. Cet épisode est très clairement, pour moi, le plus mauvais de la saison. Et je me rends compte que Gatiss est bon mais pas avec la SF. Et je me mets à penser qu’il vaut mieux pas qu’il prenne la suite de Moffat.

    Alors, qu’est-ce qui ne va pas dans cet épisode ? Attention la liste est longue. Déjà la réalisation. J’adore le found footage, c’est un moyen imparable pour m’immerger dans une histoire d’horreur, mais pour que ça fonctionne, il faut que le réalisateur sache l’utiliser. Là entre les fausses caméra de surveillance, l’absence de caméra sur les soldats et l’explication à la con du « ce sont les grains qui filment » c’est ridicule. Alors que, justement, en utilisant les caméras de surveillance, forcément présente sur une tel base laboratoire, et les caméras que les soldats portent maintenant sur leur casque, tout aurait été plus simple et tellement plus logique pour du found footage. Et n’oublions pas qu’on a affaire au premier found footage intégralement monté par un tiers ce qui est tout bonnement l’inverse d’un found footage.

    Passons maintenant aux décors. C’est bien simple, je n’en ai pas vu. L’épisode aurait pu être tourné dans des WC, on aurait pas vu la différence puisqu’il semble que la BBC est voulu faire des économie sur l’électricité. Ce qui fait que le sentiment de peur n’y ai pas car on ne voit rien. tout est plongé dans le noir ou le rouge sombre sans oublié la fumée qui cache encore plus le tout.

    Pour les monstres, ils sont assez moche mais l’effet de désintégration en sable (pour eux ou Rasmussen) est vraiment très bien fait. Ça on ne peut pas le nier.

    En revanche, je sais pas si c’est moi mais je pense qu’il y a des scènes qui n’ont pas été tournées. Je sais que c’est justifié mais parfois c’est comme si le monteur avait oublié des morceaux à tel point que je n’ai pas tout compris à l’épisode. Et mention spéciale à la fin, ridicule et tellement ouverte que j’ai cru que ce serait encore un double épisode. Je suis resté sur ma faim.

    C’est vraiment dommage, car j’en attendais beaucoup et la chute n’en fut que plus dure. Faut vraiment que Moffat recadre un peu son co-showrunner de Sherlock, car sur Doctor Who ça passe vraiment pas.

  6. Bonjour,
    Bon, je l’avoue, j’ai du revenir plusieurs fois en arrière pour comprendre l’épisode (que je toujours pas compris d’ailleurs) pour la première fois dans un épisode de doctor who. J’ai honte, mais j’ai un peu décroché durant cet épisode. De plus comme je n’aime pas les found footage ça n’a rien arrangé.

    Par contre, je ne sais pas si cela a déjà été dit, pour être un peu sympa avec Mark Gatiss, il se trouve qu’il ne doit scénarisé presque que des bottle épisodes et je pense que c’est un exercice très compliqué.
    Imaginez, Moffat arrive et lui dit : « Mec, Il me manque un épisode dans la saison, j’ai la flemme de le faire. Je te le confie. Tiens ! prends les clefs du garage, 3 cameramen 6 pauvres acteurs et 50£ . Tu me fais ça en une semaine, d’ac ?  »
    Même les meilleurs scénariste se casseraient les dents dessus.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page
shared on wplocker.com