Dixième Docteur #1 – Les Révolutions de la Terreur

Dixième Docteur #1 – Les Révolutions de la Terreur

Aujourd’hui c’est au tour du Dixième Docteur de passer à la casserole pour le premier numéro de sa série de comics publiée en France par Akileos… Verdict ?

Gabriella Gonzales mène une vie bien remplie : entre ses services dans le restaurant de ses parents et ses heures de travail au lavomatic familial, elle peine a suivre ses cours de comptabilité que son père lui a imposés. À quelques jours de la traditionnelle journée des morts mexicaine, des événements étranges touchent les lieux et les personnes proches de Grabriella. Heureusement, alors qu’elle se retrouve face à un monstre terrifiant dans le métro, un fringuant Docteur en costume vient lui sauver la mise…

Nick Abadzis (Laika) nous livre ici un récit principalement centré sur la future compagne du Docteur : on y découvre sa vie quotidienne avant que ne surgisse un élément perturbateur. C’est un classique de la narration whovienne : cette présentation de la banalité de la vie humaine permet de rendre encore plus extraordinaires les futures aventures en compagnie du Docteur. Je parle de banalité mais soyons clairs : le personnage de Gabrielle est intéressant et présage de bonnes aventures pour la suite. Cette structure de narration rend donc quasiment absent du numéro notre Time Lord préféré même si, rassurez-vous, il y fait quelques apparitions remarquées !

Pour en revenir plus précisément à ce numéro, rien n’est à jeter dans le travail du scénariste : les lecteurs retrouveront parfaitement une histoire classique de Doctor Who avec de la science-fiction, de l’humour et une pointe d’horreur. On se croirait revenu à la grande époque de Russell T Davies…

Capture d’écran 2016-03-06 à 11.39.55

Au dessin on retrouve l’excellente Elena Casagrande (Hulk) que nous avions eu la chance de rencontrer lors d’une édition du festival Paris Manga ! Je ne vais pas être très objectif tant j’aime son travail : la personnalisation de David Tennant est bien réussie et la dessinatrice arrive parfaitement a créer une ambiance particulière avec quelques coups de crayon. À mon humble avis, il s’agit de la meilleure illustratrice en ce qui concerne les trois séries Doctor Who publiées par Akileos. Espérons que le niveau se maintienne (voir s’améliore !) d’épisodes en épisodes.

En parlant d’Akileos, qu’en est-il justement de l’édition française de cette série ? Comme d’habitude, la maison d’édition a mis les petites plats dans les grands : préambule introductif, bonne impression, bon papier, bonne traduction, absence de publicité au sein du numéro… Il manque peut être un bonus final pour arriver à quelque chose de parfait ? Mais il est clair qu’avec l’ensemble des séries Doctor Who, Akileos confirme sa place d’éditeur de qualité au même titre que d’autres grands noms du milieu.

Capture d’écran 2016-03-06 à 11.40.17

Cette série du Dixième Docteur débute donc de la plus belle façon : une nouvelle compagne intéressante écrite et dessinée par des auteurs de talents. La relative absence du Docteur dans ce premier numéro nous fait souhaiter qu’une seule chose : vite, la suite !

A propos de Alexis

Fondateur et rédacteur en chef de Whoniverse.fr, je suis avant tout un fan de cette grande épopée qu'est Doctor Who depuis 1963.

Un commentaire

  1. Je suis parfaitement d’accord avec vos trois critiques sur les comics Doctor Who. J’ai effectivement une préférence pour les dessins de la série sur Tennant que je trouve plus réussi. Mais au final, ces trois séries sont sympa à lire sans pour autant être vraiment indispensable.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page
shared on wplocker.com